D'Fish le Blog

David Pierron et les poissons


1 commentaire

De bonnes vibrations sur France Bleu Alsace

téléchargement (9)

J’avais les yeux rivés sur mon étau, quand en relevant les yeux à l’approche d’un visiteur, un micro surgit à moi. « Bonjour. Qu’est-ce que vous faites ? » Demande une jeune journaliste. « Bonjour. Je suis en train de réaliser une mouche artificielle, un spent plus précisément. A l’aide d’un fil, je fixe sur un hameçon des plumes et d’autres matériaux pour suggérer la silhouette d’un insecte. Là, il s’agit d’une éphémère morte qui dérive les ailes à plat sur l’eau. » : Ont été les premiers mots sur les ondes. Nous étions en septembre 2004, lors d’un événement touristique en Alsace du Nord. La journaliste était Sophie Martin de France Bleu Alsace. A l’époque, tous les après-midi, Sophie ponctuait les programmes d’interventions en direct au cœur de l’Alsace.

Ainsi, le premier mardi de chaque mois, pendant 2 ans, nous sommes partis pêcher en direct. Sans l’image, il fallait trouver les mots justes  pour retranscrire sur les ondes les émotions ce que nous vivions. Mais apparemment ça marchait plutôt bien. Je me rappelle en particulier d’une partie de pêche à l’ombre en automne sur une Bruche gonflée par la pluie. Notre journaliste, toute menue, peinait à tenir en waders face au courant, ce qui faisait mourir de rire l’animateur en studio. Il y avait un joli soleil, des mouches et des gobages.  En direct à la radio, une fois stabilisée, Sophie commentait les dérives de nos mouches, les gobages et les captures. Un grand moment de radio !

Une des nombreuses coulées à ombre de la Bruche

Une des nombreuses coulées à ombre de la Bruche

A la rentrée 2006, on m’a proposé un rendez-vous hebdomadaire. Une superbe opportunité de vulgariser la pêche à grande échelle s’offrait à moi. Vous imaginez : 170 000 auditeurs ! Technique du moment, choix du matériel, événements, réglementation, ou encore comportement des poissons, écologie aquatique : les thèmes sont vastes. Chaque semaine, j’y choisis un sujet que je développe en ayant le souci de le rendre enrichissant pour les néophytes, comme les passionnés.  Ça demande d’être précis, concis, tout en véhiculant des émotions pour rester attrayant. C’est pourquoi ma préparation se limite à quelques idées phares livrées sur un papier. On en discute 2 minutes avec Pierre Nuss, l’animateur (vedette) des matinales du week-end. Et pour le reste, c’est la passion qui parle…

Cet automne, l’activité plus que réduite des brochets de Plobsheim m’a inspirée un sujet sur le comportement des poissons face à la pression de pêche. Je vous propose de le retrouver ci-dessous :

Les poissons apprennent 1/2

Les poissons apprennent 2/2

D’Fish, on air !

Publicités